Re-découvrir le temps d’un week-end la ville de Magritte en lien avec une exposition « Dali /Magritte » :

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique consacrent une exposition exceptionnelle à Salvador Dalí et René Magritte. Pour la toute première fois, les rapports et influences entre les deux plus grandes icônes du surréalisme sont mis en lumière.

https://www.fine-arts-museum.be/fr/expositions/dali-magritte

Une formule adaptable, pour découvrir Bruxelles et vos talents artistiques : pour ceux qui viennent de loin, je vous recommande le programme complet. Pour les Bruxellois, c’est au choix : vous pouvez également choisir uniquement la partie en atelier.
TARIF : 90 € (matériel fourni) / acompte de 50 € pour confirmer votre inscription

> RV samedi 5 octobre 12h30. Déjeuner rapide non loin de la place royale au JAT’ CAFE www.jat.cool

Visite de l’exposition (chacun règle son ticket d’entrée au musée) + atelier dessin/peinture à Uccle 16h -18h (adresse : L’Usine, rue du Doyenné 40)

> LIBRE : apéro/dîner dans estaminet culte des surréalistes à Bruxelles samedi soir, avec jeu d’écriture surréaliste : lafleurenpapierdore.be

> dimanche 6 octobre : visite (de mon expo actuelle à Uccle 🙂 et autres lieux selon vos envies et votre timing) + suite atelier 12h – 16h

infos pratiques : Réservation airbnb ou hôtel à prévoir (je ne vous recommande pas l’hyper centre, mais plutôt les quartiers de St Gilles, Uccle, Ixelles, Forest, dans leur partie proche du centre). Transport : covoiturage blablacar facile et nombreux (25 euros / trajet), ou train lowcost IZY (entre 15 et 40 €) ou train Thalys ou 2 trains en changeant à Lille. Si vous venez en voiture (3h30) : dites-le moi pour coordonner covoiturage entre participants ! NE TARDEZ PAS 🙂

Le surréalisme nait en 1924 avec la publication du « Manifeste du surréalisme » par le poète et écrivain français André Breton. Il en donne cette définition: « un automatisme psychique pur, par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale ». Le surréalisme a d’abord été un courant littéraire, avant de s’étendre à la peinture avec des œuvres qui font la part belle au rêve, à l’imaginaire et au détournement des images.