Mes carnets de voyage, la danse et la vie quotidienne sont autant de touches élémentaires à mon processus créatif. Images, couleurs, rythmes et lumières s’emmagasinent dans ma « bibliothèque intérieure », où s’opèrent fusions, sur-impressions ou autres re-créations, qui jailliront, plus tard, sur la toile sous les strates de la conscience. Pourquoi choisir entre figuration ou abstraction ? Qu’il s’agisse de compositions gestuelles, d’humains ou de paysages, l’œuvre se développe naturellement. Il suffit qu’elle soit porteuse de sens et d’émotion.

J’utilise des techniques variées : de la peinture à l’huile aux encres, en passant par le crayon, les pastels, l’acrylique et les collages que j’affectionne particulièrement, afin d’obtenir une matière vivante, complexe et vibrante.